Lancement de livre Philippe Crabbé, professeur émérite

La responsabilité cosmique de l'humanité, un examen critique de Laudato si
mardi 16 octobre 2018 à 16 h 00 18 h 00
Lieu
Coordonnées
Personne-ressource: 
Philippe Crabbé
Courriel: 
crabbe@uottawa.ca
Inscription
Inscription requise: 
Oui
Détails - inscription: 

Avant le 12 octobre à crabbe@uottawa.ca

Frais de participation: 
Sans frais
Langue de l'événement : 
Promoteur(s) de l'événement: 
Co-organisateurs de l’évènement : Maîtrise ès sciences Durabilité de l'environnement et Département de science économique

Lancement du livre La responsabilité cosmique de l'humanité, un examen critique de Laudato si

« Le lancement se fera avec la participation de l’abbé André Beauchamp, ancien président du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (Québec) et celle de Louis Vaillancourt, professeur de théologie à l’Université de Sherbrooke, spécialisé en éco-théologie et en spiritualité du sport.  Le livre appartient au domaine académique relativement récent  et interdisciplinaire « écologie et religion » dont l’université Yale est le foyer le plus actif aux États-Unis.  Il offre une critique de l’encyclique Laudato si’ du pape François, critique basée sur la littérature environnementale avec laquelle l’encyclique s’accorde assez bien à l’exception de certains courants et sur certains points. Du point de vue de l’éthique environnementale, le message de François est un message d’écologie radicale.  L’encyclique a été en général bien reçue mondialement, en particulier par les écologistes. Toutefois, elle a été moins bien reçue par les  économistes néo-classiques et les milieux conservateurs religieux américains. La question de savoir si  l’encyclique offre un « grand récit » capable de mobiliser en vue de la grande coalition dont rêvent Michael Shellenberger et Ted Nordhaus (The Death of Environmentalism, 2004), est abordée. Comme l’encyclique est un document religieux, il faut examiner l’éco-théologie. Une éco-théologie est toujours tributaire de la cosmologie du moment.  L’auteur fera une brève mise à jour basée sur ses recherches actuelles concernant la littérature empirique sur les rapports religiosité/comportements écologiques et les possibilités de former la grande coalition espérée. »

Philippe Crabbé est professeur émérite d’économie des ressources naturelles et de l’environnement. Il a été directeur de l’Institut de Recherche sur l’Environnement et l’Économie de l’uOttawa et a enseigné pendant de nombreuses années, en plus de cours d’économie, un cours introductif en science des systèmes. Il a été co-auteur des 3e et 4e Rapports d’Évaluation du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Il a été membre du Groupe Culture et Foi pendant une dizaine d’années.