Présomption d'innocence à la suite d'une agression sexuelle

jeudi 31 mars 2016 à 11 h 30 13 h 00
Lieu
Coordonnées
Personne-ressource: 
Le Collectif de recherche FemAnVi
Courriel: 
info@femanvi.org
Inscription
Inscription requise: 
Non
Frais de participation: 
Sans frais
Langue de l'événement : 
FemAnVi vous invite à une conférence-midi portant sur « La présomption d'innocence à la suite d'une agression sexuelle » par Michaël Lessard, stagiaire en droit et recherchiste à la Cour d'appel du Québec.    Lorsqu’une victime dénonce son agresseur sur la place publique, certains tentent de la faire taire en invoquant la présomption d’innocence. Ce fut le cas en 2014, lors du mouvement #AgressionNonDénoncée; ce fut encore le cas à l’automne 2015, alors qu’on révélait l’abus commis à l’endroit de femmes autochtones par des policiers de Val-d’Or. Pourtant, peut-on vraiment réduire une victime au silence en mettant de l’avant les droits de son agresseur ? Michaël Lessard croit qu’il s’agit là d’un mauvais usage de la présomption d’innocence. Dans cette conférence, il expliquera que la présomption d’innocence doit être replacée dans son contexte juridique. Ce principe est un outil procédural qui permet d’éviter les sanctions criminelles hâtives et qui favorise la recherche de la vérité. La présomption d’innocence ne peut pas être utilisée pour faire restreindre le débat public.   *Entrée libre, bienvenue à toutes et à tous   * Vous pouvez apporter votre repas.